Top 5 des tracas qui nous empêchent d'adorer les combinaisons

Bohème, chic, aviateur, plage, peu importe le style, la combinaison éveille le « queen style » en toi.  On est toutes d’accord qu’avec une combi on a un look à tomber par terre MAIS quand on est pas chez soi et qu'une envie pressante de fait sentir, là, c’est une autre histoire…#help

Les toilettes de l’impossible, la canicule de l’enfer voilà quelques grands titres des galères qu’on retrouve lorsque l'on porte des combinaisons. Testée par les scientifiques « La Totale », la combinaison qui s’ouvre à l’entrejambe est LA solution à toutes ces galères, voici le top 5 de solutions que vous offre « La Totale » :

1-   Pisse and love, même si les toilettes sont ton pire ennemi.

 

15 min après la pause hydratation, c’est le moment de l'alerte pipi. Tu es dans la rue avec ta belle combinaison et tu te précipites aux WC les plus proches. Ce n'est pas ton jour... « des toilettes turques » que faire : 

A) Se pincer le nez et tenter toutes les manœuvres possibles : les galipettes, le style Yakamasi …
B) Tombela, tombe là … combi dans le pipi
C) Je suis sereine, j'ai une combinaison La Totale à boutons pression à l'entrejambe, et je laisse couler le moment.

 

2-    Canon dans ta combinaison? Pas pour tout le monde...

 

 Depuis plusieurs saisons la combinaison est vantée comme le « Must to have » à avoir dans nos placards pour toute les occasions. La combinaison est partout : sur les réseaux sociaux, sur les stars, sur les instagrameuses. Et oui, c’est canon ! Mais quand on succombe à la tentation d’en avoir une, c’est là que le cauchemar commence : la morphologie. En général, la ceinture des combis est intégrée dans le tissus, et c'est comme le bouton le plus proche de la poitrine pour une chemise: il est jamais au bon endroit. 

C'est la raison pour laquelle la ceinture des combi-Renée La Totale est indépendante de la combinaison. Pour que la combinaison puisse s'adapter à plus de morphologies. (Les petits gabarits apprécieront)

3-   Se déshabiller pour un moment de passion : #mauvaiseidée

 

 Tu es canon, tu portes ta combinaison préférée, ta target du mois est enfin tombé sous le charme, on est juste après la phase "un dernier verre chez moi?" et ta playlist spéciale « caliente » tourne depuis déjà 20 bonnes minutes...Voilà la situation. La température monte, est quand il se décide à t'éplucher comme un oignon…#OMG...

1: va-t-il réussir ?

2: Il a intérêt à avoir très chaud l'oignon, parce qu'il a qu'une seule couche ! 

A) Il va tenter toutes les manœuvres, faire une crise de nerfs et te flinguer tous les boutons.
B) Tu lui feras un striptease avec "l’asa-reje-hé-hey-hé" la chorégraphie de las Ketchup. Mais il finira pour s’endormir.
C) Il tire avec vigueur sur l’entre-jambe de ta combi La Totale et fait claquer les boutons pressions... tu n'auras peut-être même pas le temps d'en enlever plus...Ca tombe bien, ça caille.

4-    La combinaison vs Les beer partys

 

 Voir 1: "Pisse and love" ou pas...

 

5-    20°C d'écart entre le matin et l’après-midi, tu vas transpirer bébé.

 

 

Et oui ! Car c'est bien au printemps que tu commence en général à sortir ta combinaison de ton placard : la saison la plus instable de l'année !

Et bien sûr, tu as donc soit trop chaud, soit trop froid, mais tu n'est jamais à la bonne température !

Sauf si tu as une combishort La Totale... Trop chaud? Retrousse les manches jusqu'en haut, et fait un ourlet aux cuisses pour plus de sexy. Trop froid? Pas de problèmes, tu peux multiplier les couches par dessus ta combinaison, sans avoir à tout retirer quand tu auras envie d'aller aux toilettes !

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés